Menu

​Habiter près… d’une centrale nucléaire


Rédigé le Vendredi 28 Avril 2017 à 09:00 | Lu 206 commentaire(s)


L’explosion sur le site de Flamanville dans la Manche, jeudi 9 février, pose la question de la sécurité des populations vivant à proximité de la centrale nucléaire. Alors habiter près d’un réacteur, quelles conséquences ?


​Habiter près… d’une centrale nucléaire
« Cela fait dix ans que je vis à quelques kilomètres de la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine », explique Damien, qui cherche à revendre sa maison en raison d’une mutation dans une autre région. « La centrale, même si on peut distinguer le haut d’un réacteur au loin, ne nous gêne pas. Tout est prévu en raison d’alerte, nous ne nous sentons pas du tout en insécurité ici ». Pourtant Damien a toute les peines du monde à revendre sa belle bâtisse de 210 m² et son jardin arboré et fleuri de près de 3 000 m². « On a dû descendre le prix. Aujourd’hui, si j’arrive à en récupérer 180 000 euros, je serais très heureux ». Damien explique aussi que si sa maison était plus éloignée de la centrale, elle vaudrait au moins 240 ou 250 000 €, d’après les estimations des agences immobilières du secteur. « Ma maison est très bien entretenue, elle a juste le défaut d’être très proche de la centrale nucléaire mais je vous assure, il n’y aucun risque ici »





Dans la même rubrique :
< >

Lundi 2 Octobre 2017 - 11:00 Habiter près… d’une gare

Lundi 19 Juin 2017 - 16:00 ​Habiter près… d’un aéroport


 

Qui sommes-nous ?

Flash Immo est un blog, édité par le Groupe SOCAF, qui accompagne au quotidien les professionnels de l'immobilier et a pour vocation d'informer les internautes sur le monde de l'immobilier.