Menu

​Une plateforme de gestion peut-elle remplacer un syndic ?


Rédigé le Lundi 7 Septembre 2020 à 09:25 | Lu 233 commentaire(s)


Attention aux miroirs aux alouettes. Ceux qui se sont fait prendre au piège d’une promesse trop séduisante le regrettent !


​Une plateforme de gestion peut-elle remplacer un syndic ?
La loi encadre strictement l’exercice et les responsabilités de la profession de syndic. On ne peut pas s’auto déclarer syndic. Quand la gestion d’un immeuble est confiée à un syndic professionnel, les copropriétaires bénéficient d’un service juridique et financier, assorti de garanties. Dans ce cadre, l’ensemble des missions et responsabilités sont déléguées au syndic professionnel, évidemment sous le contrôle du conseil syndical élu par les copropriétaires en AG. Une copropriété peut aussi choisir l’autogestion, mais alors tout repose sur la bonne volonté, la bonne entente, le temps et les compétences des copropriétaires eux-mêmes.
Des plateformes payantes disent vouloir révolutionner le syndic. Attention : derrière un discours alléchant, elles ne proposent en réalité qu’un outil en ligne et une promesse de conseils. Ce ne sont pas des syndics, et tout le travail de syndic reste donc à faire. Par qui ? Par les copropriétaires eux-mêmes, qui devront assumer toutes les responsabilités du syndic : contrôle des comptes, gestion et suivi des travaux, des sinistres, récupération des impayés, apaisement des problèmes de voisinage, règlement des conflits devant les tribunaux...