Menu

Acheter en viager : ce qu'il faut savoir


Rédigé le Lundi 25 Janvier 2016 à 10:00 | Lu 134 commentaire(s)


Acheter en viager consiste à verser chaque mois une rente accompagnée parfois d'une somme d'argent appelée « bouquet » à une personne âgée, afin de devenir propriétaire de son bien immobilier à son décès. La formule paraît alléchante, mais elle pourrait devenir très vite un vrai cauchemar pour l'acheteur s'il ne prend pas certaines précautions.


Acheter en viager : ce qu'il faut savoir
Quel viager choisir ?

Le viager occupé
Dans un viager occupé, le propriétaire occupe les lieux, vous ne pouvez pas y habiter. Cela signifie que vous devez supporter les frais relatifs à votre propre loyer ou votre propre crédit immobilier, en plus de la rente mensuelle. C'est pour cette raison qu'un viager occupé est moins cher qu'un viager libre. Si vous n'occupez pas le logement, vous devez noter au contrat que la taxe d'occupation ainsi que la taxe foncière sont à la charge de l'occupant. Si cette clause n'est pas présente, la taxe foncière sera à votre charge.
 
Le viager libre
Dans ce cas précis, le logement n'est pas occupé par le propriétaire, vous pouvez y habiter. En revanche, le viager libre est plus cher que le viager occupé. 

Fixez le montant de la rente
Vous pouvez fixer le montant de la rente en négociant avec le vendeur, appelé « crédirentier », Toutefois, il ne doit pas se situer en dessous d'un barème établi en fonction de :
  • l'âge du vendeur ;
  • le fait qu'il s'agisse d'un viager libre ou occupé ;
  • la valeur du bien immobilier ;
  • la présence ou non d'un bouquet.
 
La révision du montant de la rente
Le montant de la rente peut être révisable si cette clause est prévue au contrat. Dans ce cas, vous devez vous assurer de 2 choses :
  1. La révision est axée sur un index, en général celui de l'indice des prix à la consommation de l'INSEE.
  2. En contrepartie, une clause permettant une baisse de la rente axée sur le même indice doit alors être présente.
 Le montant du bouquet
Le bouquet est une somme d’argent versée au crédirentier en plus des rentes mensuelles. Il est librement déterminé entre les parties et représente en fait une avance sur la rente. Plus le bouquet est élevé, plus la rente est faible.

Les responsabilités de chacune des parties
Assurez-vous que le contrat détermine bien les responsabilités de chacun. Ainsi, le contrat de viager doit déterminer à qui incombent les réparations. On en distingue deux types :
·         Les réparations importantes  : toiture, mur, mur d'enceinte, mise hors d'eau et hors d'air. Ce sont les plus lourdes en terme financier. Si elles sont à votre charge, le montant de la rente et du bouquet doit suivre.
·         Les réparations courantes : plomberie, électricité, et autres doivent être à la charge du crédirentier.
 





 

Qui sommes-nous ?

Flash Immo est un blog, édité par le Groupe SOCAF, qui accompagne au quotidien les professionnels de l'immobilier et a pour vocation d'informer les internautes sur le monde de l'immobilier.