Menu

Comment réaliser un bon investissement en Loi Malraux ?


Rédigé le Lundi 25 Mars 2019 à 10:50 | Lu 65 commentaire(s)


La Loi Malraux permet aux particuliers d’acquérir des immeubles bâtis situés dans certaines zones protégées en vue d’effectuer des travaux de restauration complète de ces immeubles pour bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu. Explications avec Morgane Mathot, ingénieure patrimoniale à l’Institut du Patrimoine.


Comment réaliser un bon investissement en Loi Malraux ?
Qu’est-ce que la loi Malraux ?
M. M. : La Loi Malraux permet aux particuliers d’acquérir des immeubles bâtis situés dans certaines zones protégées en vue d’effectuer des travaux de restauration complète de ces immeubles pour bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenuEn fonction de la zone, le pourcentage de réduction d’impôt est de 22 % ou 30 % sur les travaux effectués. La limite étant fixée à 400 000 euros de travaux sur une durée de 4 années consécutives, vous avez donc la possibilité de réduire jusqu’à 120 000 euros d’impôt. En contrepartie, l’acquéreur s’engage à louer le bien pendant une durée de 9 ans. Il est tout à fait envisageable de louer ce bien à l’un de vos ascendants ou descendants tant que celui-ci ne rentre pas dans votre foyer fiscal.
L’emplacement du bien, c’est important ?
M. M. : L’emplacement du bien est primordial lorsque l’on acquiert un bien dans le but de le louer. L’investissement doit être réalisé en prenant en compte de multiples critères : demande locative, commodités, transports, écoles … Il est important de réaliser une étude complète sur la localisation du bien, de se faire accompagner mais également de réaliser une visite.
Comment se calcule la réduction d’impôts ?
M. M. : La réduction d’impôt d’un investissement en Loi Malraux se base sur le montant de travaux réalisé. Le ratio foncier/travaux est un critère à prendre en compte au sein de ces opérations. Plus la partie travaux est importante plus le levier fiscal sera important. Il faut néanmoins faire attention à ce que l’avantage fiscal ne soit pas le seul critère d’investissement mais que celui-ci soit couplé avec l’attractivité de l’acquisition (Emplacement, Location, …).
Que pouvez-vous nous dire en termes de coûts des travaux en loi Malraux ?
M. M. : Avec le respect du cahier des charges d’un architecte des bâtiments de France, le coût d’une rénovation Malraux est plus important qu’une rénovation classique. Cela s’explique par l’utilisation de matériaux anciens, de l’emplacement du programme (souvent en centre-ville), … Il faudra prêter attention à ce que le coût des travaux corresponde à la réalité du projet immobilier. La comparaison avec des programmes neufs est cependant difficile. L’accompagnement d’un conseiller en gestion de patrimoine vous permettra de sélectionner un promoteur immobilier fiable et reconnu afin de réaliser une bonne acquisition.
Propos recueillis par Marc Ezrati





Dans la même rubrique :
< >
 

 

Qui sommes-nous ?

Flash Immo est un blog, édité par le Groupe SOCAF, qui accompagne au quotidien les professionnels de l'immobilier et a pour vocation d'informer les internautes sur le monde de l'immobilier.