Menu

Location : comprendre les honoraires d'agence


Rédigé le Lundi 14 Mai 2018 à 10:00 | Lu 933 commentaire(s)


Vous êtes dans les starting blocks pour la location d’un appartement auprès d’une agence. Comment se calculent les honoraires d’agences ? Nos réponses.


Location : comprendre les honoraires d'agence
Première chose à savoir, la loi ALUR a imposé des barèmes concernant les honoraires d'agence. Avant d’houspiller contre ces honoraires, il est très important de comprendre ce qu'ils recouvrent. Les honoraires d’agence rémunèrent d'une part les agences pour le temps consacré aux (multiples) visites organisées afin de trouver le candidat qui répondra aux exigences du propriétaire. En ayant à l'esprit que, tout comme pour une vente, le temps consacré aux candidats qui ne seront au final pas intéressés ou pas retenus par le propriétaire ne donne lieu à aucune rémunération de l'agence (qui doit par contre payer les collaborateurs qui effectuent ces prestations). Les honoraires comprennent également l'élaboration du dossier et la rédaction du bail, l’état des lieux et la remise des clés une fois le locataire trouvé. La loi ALUR impose donc des barèmes qui varient selon la taille du logement et son emplacement. Les prestations de l'agent immobilier bénéficiant aux deux parties, locataire et propriétaire, ses honoraires seront partagés entre eux. Pas forcément en parts égales. Deux règles simples sont à respecter. D'une part le locataire ne peut payer plus que le bailleur. D'autre part, les honoraires mis à la charge du locataire ne peuvent dépasser certains seuils. Pour les logements situés en zone très tendue (Paris et les villes de première couronne), les honoraires à la charge du locataire ne peuvent excéder 12 € par m² de surface habitable. Pour les zones tendues, le plafond est fixé à 10 € par m² de surface habitable. Pour le reste du territoire, le barème est de 8 € par m² de surface habitable. À cette somme il faut ajouter un forfait pour l’établissement de l'état des lieux d'entrée fixé à 3 € par mètre carré quelle que soit la zone géographique. L'état des lieux de sortie ne peut être facturé au locataire (sauf recours à un huissier).





Dans la même rubrique :
< >

Qui sommes-nous ?

Qui sommes-nous ?
Flash Immo est un blog, édité par le Groupe SOCAF, qui accompagne au quotidien les professionnels de l'immobilier et a pour vocation d'informer les internautes sur le monde de l'immobilier.